Le Marché Conté > Association d’intérêt général

L’association est née en 2000, à l’initiative de 11 associations locales de la Ville de Bourg-en-Bresse, du Conseil général de l’Ain, de la Caisse d’Allocations Familiales de l’Ain et de quelques citoyens.

Son but : Offrir une alternative aux aides alimentaires existantes pour un public en difficulté économique ponctuelle.

En 2001, elle crée une épicerie solidaire dénommée Le Marché Conté intégrant :

Le Marché Conté veut contribuer à l’exercice d’une solidarité active de tous qui préserve la dignité de la personne et qui permet l’affirmation d’une réelle citoyenneté.

Plus que jamais, le partenariat est le fondement de notre action. Nous devons tous être mobilisés : associations locales, entreprises conscientes de leur responsabilité sociétale (RSE), bénévoles et utilisateurs sont invités à s’impliquer dans l’association.

L’association est adhérente de l’Association Nationale des épiceries Solidaires ANDES dont le principe est de prévenir l’exclusion, sans favoriser l’assistanat et en respectant la liberté des personnes.

Chiffres clés 2018 / 2019

Avec un budget global d’environ 400 000 € et une trentaine de bénévoles, l’association a pu venir en aide et financer :

L’épicerie

Un magasin similaire à une boutique de quartier accueille les personnes et les familles (utilisateurs). Il propose, à prix réduits, des denrées variées permettant une alimentation équilibrée : produits frais, légumes, fruits, laitages, viandes, conserves et surgelés ainsi que des produits d’hygiène et d’entretien.

Pas de rendez-vous, ouverture les mardi, jeudi et samedi: chaque personne choisit son moment et ses produits, c’est un libre service. Les utilisateurs sont orientés vers l’épicerie par des travailleurs sociaux, pour une durée maximale de 9 mois, le temps de mener à bien leur projet : payer une dette, achat d’électroménager, santé, sorties familiales…

Le chantier d’insertion

L’association accueille aujourd’hui 9 salariés en insertion dont l’outil de travail est l’épicerie solidaire. Ces salariés pour des raisons tout à la fois professionnelles et sociales sont confrontés à des difficultés d’accès à l’emploi.

Au cours du contrat, outre le travail quotidien dans notre supérette, leur sont proposés, en fonction de leurs besoins : bilan de compétences, préparation à des concours, remises à niveau, formations sur les risques liés au travail… Ils sont accompagnés par trois salariés permanents pour les conduire vers un emploi ou une formation qualifiante, la durée maximale de leur contrat est de 24 mois.

Les ateliers

Ils ont 3 objectifs :

  • permettre la rencontre et l’échange de savoirs
  • proposer une réflexion et un travail sur l’équilibre alimentaire et la santé indispensables à l’amélioration de l’équilibre individuel
  • partager des activités culturelles, sportives ou de loisirs

Ces ateliers (cuisine, santé, parentalité, estime de soi, sorties théâtre, expositions, groupe marche…) sont organisés de façon hebdomadaire pour certains et plus ponctuellement pour d’autres, en partenariat avec les centres sociaux de la ville.

Entrepreneurs solidaires

Dans le contexte économique actuel, toute personne peut être confrontée à un dérapage (maladie, chômage, familles isolées…) qui pourrait l’entraîner dans une précarité ponctuelle.

L’épicerie solidaire « au Marché Conté », acteur de la vie économique locale propose une démarche alternative et met en place un réseau de soutien avec la participation quotidienne de ses bénévoles.

Les foyers contractualisent un projet avec l’épicerie, qui va leur permettre de « se remettre à flot » et de se projeter dans l’avenir, en contre partie ils s’engagent à acquérir une autonomie financière et à participer à des actions collectives.

Une famille de 3 personnes qui vient pendant 3 mois à l’épicerie solidaire économise 240 €.

L’exemple de Monsieur et Madame B., utilisateurs de l'épicerie solidaire

M et Mme B, 3 enfants ; Mme B. est salariée à temps partiel, M B. est menuisier et actuellement au chômage.
L’accès à l’épicerie solidaire leur a permis de régler les réparations de la voiture indispensable à Mme B. pour se rendre au travail.

L’exemple de Madame P., utilisatrice de l'épicerie solidaire

Mme P., salariée, vivant seule et ayant subi plusieurs interventions chirurgicales avec arrêt de travail, n’a plus de complément de salaire, d’où une perte importante de ressources.
L’accès à l’épicerie solidaire pour 3 mois lui a permis de régler sa taxe d’habitation et sa mutuelle.


Nos partenaires

Un projet circulaire

Article 2 de nos statuts : « L’association a pour objet de participer à la satisfaction des besoins essentiels du public en difficulté sociale et de marquer une solidarité active qui préserve la dignité de la personne et permet l’affirmation d’une réelle citoyenneté… »

Notre présence sur le terrain
dépend de votre soutien !

Pour un projet gagnant / gagnant, notre présence sur le terrain dépend de votre soutien. Afin d’équilibrer notre budget, et pour mener à bien notre mission et être capables d’accueillir un plus grand nombre de familles, nous nous tournons vers le monde de l’entreprise.

Deux façons de participer pour les entreprises :

  • Le mécénat : votre implication vous agréera un crédit d’impôt de 66 %.
    Quand vous donnez 200 €, vous permettez la prise en charge d’une famille de 3 personnes pendant 3 mois.
  • La signature d’une convention de prise en charge permettant l’accueil de certains de vos salariés à l’épicerie solidaire.

Votre partenariat ou votre don
bénéficie d’une réduction d’impôts.

S’il est indispensable pour nous de structurer notre action par des partenariats financiers conclus sur du moyen ou du long terme, la contribution citoyenne de chacun, en fonction de ses moyens, constitue un soutien qui trouve pleinement sa place dans notre action.

Contributeurs citoyens

Ensemble,
on peut tout !

Témoignages

Des utilisateurs

« C’est un lieu convivial : pas de différence entre les gens, tout le monde est sur le même pied d’égalité. Les achats se font avec des règles, important on reste ancré dans la réalité, on s’engage financièrement. L’atelier cuisine m’a fait du bien, dans l’équilibre alimentaire et la convivialité. Pas 36 choix de choses, c’est limité, cela permet d’aller plus à l’essentiel que lorsqu’on fait ses courses dans d’autres magasins. On se laisse moins embarquer par le système de consommation. »

«Le travail autour du budget alimentaire est intéressant, je fais très attention chez moi à ne pas gaspiller et j’apprécie d’avoir des idées recettes pour accommoder les restes. J’aime découvrir une cuisine différente de la mienne. J’apprécie particulièrement cuisiner pour des tables d’hôtes, notamment avec des artistes mais aussi avec des structures qui nous informent sur nos droits et nos diverses possibilités. L’ambiance est conviviale et bienveillante. J’ai tisse des liens a l’extérieur avec des personnes rencontrées à l’épicerie solidaire.»

«L’accès à l’épicerie solidaire nous a permis de découvrir des spectacles que nous n’aurions pas pu aller voir. Nous venons en famille. Mon mari et moi tenons à ce que nos enfants soient curieux au bon sens du terme. la culture est importante pour se faire son propre avis sur les choses qui nous entourent, sur la société aussi.»

Des bénévoles

« En arrivant à l’épicerie, j’ai trouvé une famille, le plaisir est double :
• Collaborer entre bénévoles et salariés lors des tournées de collecte, lors de la tenue de caisse ou de réunions. Très rapidement j’ai constaté que nous oeuvrions tous dans le même esprit d’où un climat de confiance réciproque.
• Côtoyer des utilisateurs et agir dans la proximité : quelques mots par ci, une plaisanterie par là, des échanges empreints de chaleur humaine.
En conclusion, ma grande satisfaction est de travailler dans le concret. Je donne de mon temps, j’en suis satisfait, la balance est équilibrée. Dans mon cercle de relations, j’aime parler de l’épicerie, des personnes qui la fréquentent et de ce qui s’y vit. Je suis fier d’y apporter ma pierre. »

« J’accompagne régulièrement, chaque lundi, un petit groupe d’utilisateurs au cinémateur. même si nous ne sommes pas très nombreux, c’est un plaisir de se retrouver avant et après le film pour échanger sur ce que nous venons de voir. ces moments de découverte et de partage sont me semble-t-il, précieux pour tous, éloignant le repli sur soi et sollicitant curiosité et ouverture sur le monde. »

« D’année en année, on remarque que de plus en plus d’hommes seuls s’arrêtent à l’accueil et restent pour échanger avec les personnes présentes. Les personnes qui ont bénéficié de l’épicerie solidaire des années auparavant sont heureuses de retrouver des bénévoles qu’elles reconnaissent. Elles nous disent qu’elles ont gardé un très bon souvenir de l’accueil qui leur avait été réservé. On les sent beaucoup plus détendues que la première fois ou elles sont venues à l’épicerie. »

Des salariés

« L’atelier chantier d’insertion m’a permis de me réinsérer dans la vie professionnelle après une longue période de chômage. J’ai appris le travail en équipe et le contact avec les autres. J’ai acquis plus de confiance en moi, vécu une grande solidarité entre nous, j’ai pu faire des choses que je n’aurais pas pu faire autrement. On entre jeune inexpérimenté et on sort adulte et responsable. »

« L’épicerie, je pense que c’est quelque chose de bien pour l’avenir de tous les salaries. On apprend beaucoup de choses, on est toujours bien accueilli par tout le monde. Ça m’a permis d’apprendre beaucoup de choses comme ranger les rayons dans le magasin, les prix, comment les diviser, et calculer le montant d’argent 0 rendre au client. »

« L’épicerie m’a permis de reprendre confiance en mes capacités. Cela nous permet de reprendre des horaires de travail, de respecter un engagement pris, de savoir que l’on a un but. Depuis que je suis arrivée à l’épicerie solidaire, je trouve un grand changement dans ma vie. Je suis de plus en plus sereine, avec beaucoup de projets. J’ai eu la chance d’avoir des bénévoles qui m’ont donné des cours de français et de maths. Ça va m’aider à trouver du travail dans mon domaine. »

Contact et informations

Au Marché Conté

11, avenue de l’égalité
01009 Bourg-en-Bresse
Tél. : 04 74 50 45 02

Contact : Marion Violland, directrice
epicerie-solidaire@wanadoo.fr

Plan de situation

Formulaire de contact

Pour nous contacter, complétez le formulaire et validez. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Copyright © 2019 Au Marché Conté